Cliquez ici pour partager l'article

VOYAGE de Mbujimayi à Mweneditu

C’est peu avant treize heures que nous quittons Mbujimayi, coincés à sept dans une Land Cruiser n’ayant que cinq sièges. Direction : Mweneditu, dans la province de Lomami, situé à 132 kilomètres.

Lors de mon précédent voyage, deux heures et demi nous ont suffi pour atteindre Mweneditu. Entre-temps la route s’est détériorée et certains pensent que le trajet exige plus de temps aujourd’hui. On va voir ce qu’on va voir !

Dehors le ciel est lourd de nuages mais c’est le dernier de mes soucis : existe-t-il meilleur parapluie que de voyager à bord d’un 4×4 ?

Bientôt nous laissons Mbujimayi derrière nous pour nous engager sur la nationale numéro 1 (N1). Le pont métallique érigé au-dessus de la rivière Lubilanji et aux parois rongées par endroits de rouille sert de porte d’entrée et de sortie de la ville diamantifère.

Mais avant cet au revoir notre véhicule est à l’arrêt et aussitôt agglutiné par des vendeurs de friandises, chacun jouant des coudes et de la voix, dans une ambiance bon enfant pour proposer le contenu de sa bassine portée à même la tête où s’empilent pêle-mêle bananes, biscuits, boissons sucrées, cigarettes, etc.

Sans quitter leur siège, à travers la fenêtre chacun d’entre mes compagnons de route se ravitaille autant qu’il le peut. Il est notoire ici qu’atteindre Mweneditu est un parcours du combattant tant la route est impraticable. Et avec des secousses et la distance, le ventre criera famine… Oui nous faisons nos emplettes même si nous savons tous que ce manège est particulier à la plupart d’arrêts tout au long du tronçon.

Au-delà du pont, nous traversons à vive allure sur une route poussiéreuse le village de Tshitenga, lequel est presque accroché à Mbujimayi. Il est réputé pour être un vivier tant des creuseurs du diamant que de ses acheteurs.

Le chauffeur de notre Jeep lui, ne semble pas très pressé : les yeux rivés vers l’horizon et tenant de ses mains fermes le volant, il roule à 60 km/heure en moyenne avec précaution.

 

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE VEUILLEZ CLIQUEZ SUR LE LIEN SUIVANT : CHRONIQUE VOYAGE DE MBUJIMAYI A MWENEDITU

Par Déborah Kabuya

 

LE CONGOLAIS | Notre Engagement

  • Responsabiliser et aider les esprits des hommes et des femmes à influencer leur société de façon positive;
  • Promouvoir la créativité, Concevoir et gérer des programmes de développement des compétences;
  • Se consacrer à la visibilité, l’éducation, au mentorat et à l’autonomisation des hommes et femmes afin d’exploiter leur plein potentiel.

 

Cliquez ici pour partager l'article